Parc de Schoppenwihr
Plan de Cultures 2008
A l'occasion du 2eme Printemps de L'Agriculture Biologique





Legendes:

-1- Entree, La Foret
-2- Cereale, pois et       
      sarrazin
-3- Entretient d'un         
      Jardin
-4- Prairie Naturelle
-5- La Luzerne
-6- Prairie Artificielle
-7- Soja
-8- La Ferme
Quel est notre avenir? Sommes nous obligés pour vivre de dominer
notre environnement? Existe-t-il une autre alternative?

Telle était mon introduction l’année dernière, et malheureusement le
pillage et la domination de notre environnement (le tout qualifié de «
durable »)
s’accélère et  ne laisse rien présager de bon. L’homme semble
résolu a continuer sur cette lancée d’exploitation intensive qui nous
mènera à un désastre.

Les diverses législations Françaises et Européennes n’arrangent
rien et confirment même que cette fuite en avant, est bien une
politique voulue.

C’est dommage car l'Agriculture Biologique est la solution à nos
besoins. Elle a un potentiel de production extraordinaire, mais elle
est totalement
sous-développé par manque de conviction, manque de courage et
manque de recherche.

Vous decouvrirez une activité passionnante parce qu'elle est vivante.
Elle apprivoise la nature et dialogue avec elle, elle rend notre
paysage magnifique, et surtout elle crée un environnement sain pour
l’homme.

Je vous invite à une promenade dans un jardin merveilleux, Une
promenade dans le futur de notre Agriculture.

A 11h, 14h et 16h, ne manquez pas notre grande visite guidée
commentée par différents spécialistes en Agriculture, culture,
botanique et ornithologie.

En espérant vous rencontrer les 31 Mai et 1er Juin,

François de Watteville





L'Exploitation Extensive de la Forêt de Schoppenwihr









        fig-2 : La foret de Schoppenwihr

Nous ne coupons pas d'arbres vivants, sauf ceux qui menacent de tomber,
qui sont dangereux ou qui gênent le passage.
La sélection naturelle en tue et en fait tomber un certain nombre qui se
dessèchent sur pied. Ces arbres morts sont importants pour les oiseaux et
les insectes qui y trouvent nourriture et refuge. Petit à petit l'écorce et les
brindilles tombent sur le sol qu'elles nourrissent. L'arbre finira par tomber de
lui-même et nous le coupons juste avant ce stade. Parfaitement sec, Il
constitue un bois de chauffage de qualité qui brûle lentement. On peut le
reconnaître à sa peau blanche en partie débarrassée de son écorce. Si vous
êtes intéresses par ce bois coupé en 50 cm et fendu, contactez nous.


La Céréale (Culture du Triticale)







         fig-3 : Cette belle céréale est une Triticale Bio

De part et d'autre de l'allée des platanes pousse notre Triticale
(Fig-3) C'est un hybride Blé et Seigle. On reconnaît tout de suite un champ en
agriculture Biologique : Il ondule, parceque certaines plantes sont mieux
nourries que d'autres. Lorsqu'on y regarde de plus près, on peut remarquer
les adventices qui occupent les espaces vides au raz du sol. Si on en voit
peu c'est que les opérations de désherbage ont bien fonctionnés.

On sème les céréales mi Octobre un peu plus profondément (4 a 5 cm) qu'un
agriculteur conventionnel. Un passage de Herse-étrille superficiel quelques
jours plus tard dérangera les adventices qui aimeraient germer en surface. Le
froid fera le reste parceque la céréale pousse encore à des températures
assez froides alors que la plupart des mauvaises herbes s'endorment. A la
sortie d'Hiver, un deuxième passage de herse-étrille réveille le sol en le
sarclant, tue les adventices qui auraient germés et active le tallage de la
céréale qui semble aimer le hersage. Nous n'avons rien fait d'autre sur ces
champs et nous n'y ferons plus rien. La moisson s'annonce bien avec un
rendement de 6 tonnes/hectares comparé à un rendement de 8 ou 9
tonnes/hectares pour une triticale conventionnelle. Aprés la moisson le sol
sera immédiatement travaillé et re-semé avec de la phacelie comme engrais
vert, pour maintenir une couverture végétale.
Page Suivante